Aspiration transtrachéale chez le chien



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'aspiration transtrachéale (TTA), également appelée lavage transtrachéal (TTW), est l'insertion d'un cathéter dans la trachée et les voies respiratoires supérieures d'un chien sous sédation pour recueillir des échantillons de liquide lavés à partir des voies respiratoires inférieures.

Une variante de la technique consiste à intuber les voies respiratoires d'un chien anesthésié avec un tube endotrachéal stérile et à obtenir l'échantillon de liquide via ce tube. Le liquide peut être collecté directement à partir du tube endotrachéal ou d'un cathéter inséré à travers ce tube dans les voies respiratoires inférieures. Cette procédure est également appelée lavage broncho-alvéolaire (BAL).

Que révèle l'aspiration transtrachéale chez les chiens?

L'aspiration transtrachéale est effectuée comme aide au diagnostic pour aider à déterminer la cause de la toux ou d'autres signes respiratoires causés par une bronchite aiguë ou chronique, une pneumonie ou d'autres formes de maladie des voies respiratoires inférieures. Il est souvent possible d'identifier les causes bactériennes, parasitaires, fongiques et allergiques des troubles broncho-pulmonaires. Le TTA est moins utile pour identifier les troubles causés par des virus ou des tumeurs.

L'analyse des fluides obtenus par TTA peut également aider à déterminer le pronostic de récupération après inhalation de fumée et lésions chimiques des voies respiratoires.

Comment s'effectue l'aspiration transtrachéale chez le chien?

L'aspiration transtrachéale est réalisée en injectant un petit volume de liquide dans les voies respiratoires, puis en aspirant le liquide pour un examen ultérieur.

Chez le chien, le TTA ne nécessite généralement qu'une anesthésie locale et une légère sédation. Une zone de peau sous le cou sous le larynx est rasée et stérilisée. Un anesthésique local, généralement de la lidocaïne, est injecté dans la peau. Une petite incision est pratiquée à travers la peau sur la trachée. Cette section de la trachée est doucement élevée et une aiguille est insérée à travers l'incision cutanée et passée entre les anneaux cartilagineux de la trachée. Le bout de l'aiguille doit se poser dans la lumière de la trachée. Un long cathéter intraveineux est inséré à travers l'aiguille et avancé dans la lumière de la trachée (trachée). Le cathéter est avancé jusqu'à ce qu'il atteigne les voies respiratoires inférieures. Une fois le cathéter en place, l'aiguille est retirée de la peau mais le cathéter est laissé en place.

Une seringue contenant une solution saline stérile ou une solution électrolytique est fixée au cathéter. La solution est injectée dans les voies respiratoires, ce qui provoque souvent la toux de l'animal. Le fluide est ensuite aspiré (aspiré) dans le cathéter. Le fluide est ensuite analysé au microscope.

La procédure est-elle douloureuse pour les chiens?

Parce que la procédure est généralement réalisée sous anesthésie locale et sédation légère, il n'y a pas de douleur ou de détresse impliquée. Il peut y avoir un inconfort mineur exprimé après la procédure.

Faut-il une sédation ou une anesthésie?

Les TTA sont généralement effectués chez des animaux conscients. De nombreux chiens nécessitent une légère sédation. Les animaux malades ou faibles peuvent nécessiter uniquement une retenue manuelle.



Article Précédent

Cat sdp simple turbo

Article Suivant

Garder les dents de votre lapin en bonne santé