Structure et fonction des nerfs chez les chiens



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Vous trouverez ci-dessous des informations sur la structure et la fonction des nerfs canins. Nous vous parlerons de la structure générale du nerf, du fonctionnement des nerfs chez les chiens, des maladies courantes qui affectent le système nerveux et des tests de diagnostic courants effectués chez les chiens pour évaluer la fonction nerveuse.

Que sont les nerfs?

Les nerfs sont des faisceaux de fibres constitués de cellules spécialisées qui envoient et reçoivent des informations à destination et en provenance du cerveau. Les muscles, l'estomac et même le cœur de votre chien ne fonctionneraient pas si un nerf ne transmettait pas les instructions du cerveau. Les nerfs peuvent être sensoriels (relayer les informations sur les sensations), moteurs (provoquer l'activation des muscles) ou mixtes (sensoriels et moteurs). Ensemble, les nerfs du corps constituent le système nerveux périphérique.

Où sont situés les nerfs?

La plupart des nerfs s'étendent du cerveau ou de la moelle épinière pour transmettre des informations aux muscles et aux organes. Douze paires de nerfs majeurs dans la tête proviennent du cerveau et émergent à travers des trous dans le crâne pour atteindre leurs zones cibles telles que le museau, le globe oculaire, les dents et la langue. Ces nerfs de la tête sont appelés nerfs crâniens. Les nerfs du reste du corps naissent par paires de la moelle épinière et sortent de la colonne vertébrale à travers des espaces entre les vertèbres et sont appelés nerfs périphériques.

Quelle est la structure générale d'un nerf canin?

L'unité de base du système nerveux est le neurone, qui est une cellule hautement spécialisée. Les neurones ont deux propriétés caractéristiques. Le premier est l'irritabilité, ce qui signifie qu'ils sont capables de répondre à la stimulation. La seconde est la conductivité, ce qui signifie qu'ils sont capables de conduire des impulsions. Un neurone se compose des parties suivantes:

  • Un corps cellulaire. Le corps cellulaire contient le noyau de la cellule.
  • Dendrites. Ce sont des extensions de type thread qui se ramifient généralement en processus arborescents. Ils reçoivent des stimuli d'autres nerfs ou d'un organe récepteur comme la peau ou l'oreille et les transmettent à l'axone.
  • Un axone. L'axone est une longue excroissance du corps cellulaire qui transporte les impulsions du corps cellulaire vers un autre neurone, stimulant ainsi une action.
  • Terminaux nerveux. Ce sont les pointes de l'axone qui se joignent à d'autres cellules.
  • Quelles sont les fonctions des nerfs?

    Selon leur fonction, les nerfs sont classés comme sensoriels, moteurs ou mixtes. Les nerfs sensoriels ou afférents transportent des informations de la périphérie du corps vers le cerveau et la moelle épinière. Les nerfs moteurs ou les nerfs efférents transmettent des impulsions du cerveau et de la moelle épinière à la périphérie. Les nerfs mixtes sont composés de fibres motrices et sensorielles et transmettent des messages dans les deux sens.

    Quelles sont les maladies courantes des nerfs chez les chiens?

  • La polyradiculonévrite aiguë (paralysie de Coonhound) est une inflammation généralisée des racines nerveuses du système nerveux périphérique. On pense qu'il se développerait en association avec certaines réactions immunologiques contre la myéline, l'enveloppe graisseuse autour des nerfs. Il a été initialement diagnostiqué chez les coonhounds après avoir été mordu par des ratons laveurs, mais il peut être observé chez une grande variété de chiens (même s'ils n'ont aucun contact avec les ratons laveurs). La maladie entraîne une paralysie progressive qui est souvent temporaire.
  • L'avulsion du plexus brachial est l'étirement et la déchirure du plexus brachial, une collection de nerfs qui proviennent de la moelle épinière et se déplacent vers la jambe avant. Les nerfs sont généralement arrachés de leur racine d'attachement à la moelle épinière par une sorte de traumatisme qui se traduit par une traction importante sur la patte avant avec étirement des tissus mous de la zone des aisselles / des épaules. L'avulsion entraîne une paralysie complète ou partielle de la patte avant affectée.
  • Une faiblesse ou une paralysie du nerf facial (7e nerf crânien) entraîne une mauvaise fonction ou une paralysie des muscles associée à l'expression faciale. Il s'agit notamment des muscles des oreilles, des lèvres, des paupières et du nez. Les paupières du côté affecté peuvent ne pas cligner des yeux et protéger correctement l'œil, et la lèvre peut s'affaisser de ce côté. Dans de nombreux cas, la cause de la paralysie du nerf facial est inconnue. La condition peut également se produire avec certaines maladies de l'oreille et une chirurgie de l'oreille.
  • La myasthénie grave est un trouble caractérisé par une faiblesse musculaire qui s'aggrave avec l'activité. La faiblesse s'améliore avec le repos. La myasthénie est causée par une altération de la transmission des influx nerveux aux muscles. La forme acquise de la maladie est due à un défaut du système immunitaire par lequel des anticorps sont fabriqués contre les propres récepteurs neuromusculaires de l'animal. Par conséquent, la transmission normale des signaux des nerfs aux muscles ne se produit pas correctement.
  • La polyneuropathie est le nom donné à un groupe de maladies qui affectent plusieurs nerfs autour du corps. Les polyneuropathies peuvent être héritées et présentes peu de temps après la naissance ou peuvent être acquises plus tard dans la vie. Les chiens atteints de polyneuropathies héréditaires montrent généralement des signes à l'âge de six mois, tandis que des neuropathies acquises (en fonction du trouble spécifique) peuvent être observées à tous les âges.
  • La neuropathie du trijumeau est également connue sous le nom de paralysie mandibulaire. Elle se caractérise par une paralysie des muscles de la mastication ou des muscles à mâcher. La cause du trouble est inconnue, mais une inflammation des nerfs trijumeaux les empêche de transmettre des informations aux muscles de la mastication.
  • Certaines toxines telles que le botulisme peuvent affecter les nerfs périphériques. La toxine botulique se lie aux cellules nerveuses, les empêchant de transmettre des informations aux muscles. La paralysie commence souvent en premier dans les membres postérieurs et peut évoluer pour toucher tout le corps. Les chiens sont le plus souvent exposés à la toxine en mangeant des animaux en décomposition ou de la viande contenant la bactérie Clostridium botulinum.
  • Les lésions des nerfs périphériques peuvent se produire de diverses manières. Les nerfs peuvent être étirés ou lacérés de leur proximité immédiate avec des blessures par morsure, des fractures osseuses et d'autres lésions des tissus mous. Les signes cliniques qui se développent à partir de telles blessures varient considérablement en fonction de la fonction spécifique du nerf lésé.
  • Quels types de tests de diagnostic sont utilisés pour évaluer les nerfs?

  • Un examen neurologique complet avec évaluation de nombreux réflexes neurogènes est très utile pour identifier le dysfonctionnement des nerfs.
  • Des tests de laboratoire de routine, tels qu'une numération formule sanguine complète, un profil biochimique et une analyse d'urine peuvent détecter des signes d'infection et d'autres anomalies d'organes.
  • Bien que les nerfs n'apparaissent pas aux rayons X, des dommages ou des anomalies aux tissus environnants peuvent être découverts.
  • Certains tests sérologiques peuvent être indiqués pour rechercher des virus, des parasites et des toxines qui affectent les nerfs périphériques.
  • Des tests d'électrodiagnostic sont disponibles pour certains nerfs. Ces tests comprennent l'électromyélographie (EMG) et la mesure de la vitesse de conduction nerveuse (NCV).
  • Certains tests immunologiques sont disponibles pour détecter les anticorps contre les composants des nerfs.
  • Parfois, des techniques d'imagerie avancées, telles que la tomodensitométrie ou l'IRM, et l'analyse du liquide céphalorachidien peuvent être utiles.
  • Une biopsie d'un nerf ou des muscles activés par le nerf est parfois réalisée.

  • Voir la vidéo: C'est pas sorcier -SQUELETTE : Les sorciers tombent sur un os


    Article Précédent

    Comment faire en sorte qu'un Yorkie passe des serviettes à l'extérieur de manière permanente

    Article Suivant

    Comment former un beagle à la propreté